Découvrez leurs services !
Les sponsors : rôle.

Ce forum est une archive en lecture seule : vous ne pouvez pas y poster.
Effectuer une recherche sur ces forums.
[S'inscrire]  [Votre profil]  [Vos préférences]
[Rechercher]  [Liste des membres]  [Connexion]
[FAQ]  [Stats]  [Accueil Forum]  [Accueil site]
Datation serveur (UTC+1) : 04:50
Forum Bébé arrive ! » » S'occuper de Bébé » » Dépression post-natale
Aller directement à la page : ( 1 | 2 Page suivante )  Afficher ce topic en intégralité
Auteur Dépression post-natale
Valérie

Cliquez ici pour poster un message privé à Valérie

Inscrit: Jan 01, 2002
Messages: 2868
De: Calvados
Posté le: 06-09-2002 à 11:21  | N° d'ordre sur la page en cours : 1 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 1 / 16
Je viens de lire l'article suivant :

Quote:
La dépression post-natale mal prise en charge ?

La dépression post-natale touche jusqu'à 15% des jeunes mères mais seules un quart d'entre elles seraient prises en charge, montrent les auteurs d'une analyse indépendante, qui mettent en cause les médecins hésitant à prescrire des médicaments anti-dépresseurs en raison de leur passage dans le lait maternel. Les patientes sont également responsables de cette situation, persuadées pour la plupart qu'elles sortiront rapidement de leur dépression, et sans aide médicale, soulignent les auteurs de l'étude réalisée à partir de travaux internationaux.
Selon eux, les systèmes de santé et de soins devraient mettre en place des recommandations pour le dépistage plus régulier de la dépression post-natale et pour le maintien, si la situation l'exige, d'un traitement anti-dépresseur.
D'après l'étude, seules un tiers des patientes chez lesquelles les médecins ont diagnostiqué une dépression post-natale (dans les 3 mois suivant l'accouchement) se font prescrire des anti-dépresseurs. Pourtant, le risque de développer une psychose pendant la période post-natale est multiplié par 14,5.
Les analystes recommandent donc la mise en place d'une vaste étude sur le passage dans le lait maternel des anti-dépresseurs à des doses élevées et sur leur transmission aux bébés, afin de déterminer les médicaments et les doses convenant aux mères allaitantes. (en collaboration avec Reuters Santé).




Cet article parle de psychose ? Quelqu'un pourrait-il me dire de quoi il s'agit exactement ?





_________________
Valérie et sa tribu
Audrey (07-01-97 née à 40SA) Corentin (18-06-02 né à 36SA) Vincent (07-06-03 né à 36SA)


  Voir le Profil de Valérie   Email Valérie        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Dumpty

Cliquez ici pour poster un message privé à Dumpty

Inscrit: Apr 04, 2002
Messages: 1763
De: Grasse (06)
Posté le: 06-09-2002 à 11:34  | N° d'ordre sur la page en cours : 2 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 2 / 16
Moi je sais pas, mais je crois que note merou national est dans les parages, ça devrait venir

Tu as des soucis ?
_________________
Dumpty.


  Voir le Profil de Dumpty   Voir le site web de Dumpty      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Valérie

Cliquez ici pour poster un message privé à Valérie

Inscrit: Jan 01, 2002
Messages: 2868
De: Calvados
Posté le: 06-09-2002 à 11:38  | N° d'ordre sur la page en cours : 3 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 3 / 16
j'essaie de trouver des avis autres que celui que mon gynéco m'a donné hier "il faut laisser du temps au temps", j'aimerais croire qu'il a raison mais force est de constater que les avis sont partagés
_________________
Valérie et sa tribu
Audrey (07-01-97 née à 40SA) Corentin (18-06-02 né à 36SA) Vincent (07-06-03 né à 36SA)


  Voir le Profil de Valérie   Email Valérie        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
le mérou

Cliquez ici pour poster un message privé à le mérou

Inscrit: Jan 17, 2002
Messages: 89
Posté le: 06-09-2002 à 14:55  | N° d'ordre sur la page en cours : 4 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 4 / 16
salut!!
le mérou psychotique est dans les parages...
pour votre plus grand bonheur!!!

bon, trève de plaisanterie.

tout d'abord, l'auteur de cette étude est un ...bougre de petit...grrrrr!!
voilà l'exemple type du réductionnisme médical.
personnne déprimée=médicament

voilà le schéma absurde qui conduit au trou de la sécu, à l'inéficacité thérapeutique, et j'en passe...

Mais cela est un autre débat, on peux se le garder sous le coude pour plus tard....

Psychose: Groupe de troubles mentaux caractérisés par la perte de contact avec la réalité. Les personnes psychotiques ne peuvent pas composer avec les exigences de la vie quotidienne et elles doivent généralement être hospitalisées pour des périodes plus ou moins longues. Le terme "psychose" est souvent opposé au terme "névrose"

quand au passage de la crise post partum à la psychose qui serait élevé... muliplié par 14.5...oui mais quoi? parce que si on muliplie 14.5 par 0.005, ca fait pas des masses...
et il y a des moyens très efficaces et plus soft pour se sortir de cette petite déprime que de se bourrer de médocs qui n'agissent en plus qu'au bout de 2 mois minimum...sans parler effectivement du risque pour l'enfant...

pas d'inquiétude mesdames, mettre au monde apporte du bonheur, non une psychose!!
maintenant, qu'il y ait des failles dans la prise en charge des mères qui souffrent de depression post partum, je suis bien d'accord...mais de là à les gaver de médocs... non non....






  Voir le Profil de le mérou      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Bennypil

Cliquez ici pour poster un message privé à Bennypil

Inscrit: Apr 28, 2002
Messages: 10
De: st manvieu norrey, FR
Posté le: 06-09-2002 à 15:01  | N° d'ordre sur la page en cours : 5 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 5 / 16
bonjour le merou

Je suis benoit l ami de valerie.

Elle a vu son gyneco hier et elle lui a dit qu elle etait au creux de la vague et la seule reponse qu il a ete capable de lui donner est "il faut laisser du temps au temps" . Je connais pas trop mal valerie pour dire que je ne suis pas sur que seul le temps puisse faire le travail. Quels conseils peux tu nous donner ?

Merci



  Voir le Profil de Bennypil   Email Bennypil      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Coralie

Cliquez ici pour poster un message privé à Coralie

Inscrit: Jul 01, 2002
Messages: 4717
Posté le: 06-09-2002 à 15:07  | N° d'ordre sur la page en cours : 6 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 6 / 16
Je suis bien d'accord!!! J'ai ume amie qui a fait une dépression post-natale, son mari l'emmène chez le medecin traitant, ils s'expliquent (le medecin et le mari), avant que mon amie ait ouvert la bouche, elle est ressorti avec une ordonnance sans avoir pu expliquer quoi que soit!!! 3 mois plus tard, elle en était toujours au même point!!! Finalement sa mère a réussi à la faire aller chez un psy.... , en lui disant même si tu n'as pas de pb, ça te fera du bien de parler!!! Depuis elle va beaucoup mieux, les médicaments n'étaient pas inutiles d'après le psy mais sans suivi, ils ne servent à rien (ou presque!)!

_________________
Coralie
Maman de Léane (21/05/01) et Maëlle (28/04/03) et Pierre (19/08/2007)


  Voir le Profil de Coralie      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Bidite

Cliquez ici pour poster un message privé à Bidite

Inscrit: May 22, 2002
Messages: 181
De: France - Grenoble
Posté le: 06-09-2002 à 16:49  | N° d'ordre sur la page en cours : 7 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 7 / 16
ATTENTION ! je pense pas qu'il faille tout jeter en bloc ... la médecine est tellement complexe !

mais prendre un anti-depresseur à un moment de sa vie parce qu'il y a une passe vraiment difficile est-ce aussi mauvais que ça ????

on soigne une angine avec des médocs !
quand un rhume gache une journée on prend des trucs pour faire baisser la fièvre et on vit mieux ... alors pourquoi on ne pourrait pas prendre un anti-depresseur à un moment histoire de soulager le temps d'un depression ???? ... si c'est passager bien sûr ...

Valérie : je ne sais que te dire, sinon que je pense à toi...
_________________
Bidite

- Clervie née le 8 avril 2002 -


  Voir le Profil de Bidite        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Coralie

Cliquez ici pour poster un message privé à Coralie

Inscrit: Jul 01, 2002
Messages: 4717
Posté le: 06-09-2002 à 16:53  | N° d'ordre sur la page en cours : 8 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 8 / 16
Quote:
quand un rhume gache une journée on prend des trucs pour faire baisser la fièvre et on vit mieux ... alors pourquoi on ne pourrait pas prendre un anti-depresseur à un moment histoire de soulager le temps d'un depression ???? ... si c'est passager bien sûr ...

Je suis d'accord avec toi Bidite, mais la dépression n'est pas une maladie physique...
_________________
Coralie
Maman de Léane (21/05/01) et Maëlle (28/04/03) et Pierre (19/08/2007)


  Voir le Profil de Coralie      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
nad

Cliquez ici pour poster un message privé à nad

Inscrit: Jan 24, 2002
Messages: 2359
Posté le: 06-09-2002 à 18:24  | N° d'ordre sur la page en cours : 9 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 9 / 16
tu auras plus facilement une dependance aux anti depresseurs qu'à l'aspirine donc ce n'est vraiment pas a prendre à la légère
a mon avis il vaut mieux garder les médocs en dernier retour



bonne chance Valérie et j'espère que BBA te réconforte un peu
_________________
Théo né le 05.04.2002
papa a enfin refait mon site pour me voir cliquer ici:http://www.theo.fr.vu


  Voir le Profil de nad   Email nad   Voir le site web de nad      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Coralie

Cliquez ici pour poster un message privé à Coralie

Inscrit: Jul 01, 2002
Messages: 4717
Posté le: 06-09-2002 à 18:27  | N° d'ordre sur la page en cours : 10 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 10 / 16
Nad:
Quote:
a mon avis il vaut mieux garder les médocs en dernier retour


Tu voulais dire "recours"???
Je suis bien d'accord avec toi!!! Je pense que si il y a dépression, il faut chercher le pb, et pas l'oculter pour remonter la pente, parce que de toute façon il ressurgira!

_________________
Coralie
Maman de Léane (21/05/01) et Maëlle (28/04/03) et Pierre (19/08/2007)


  Voir le Profil de Coralie      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Bidite

Cliquez ici pour poster un message privé à Bidite

Inscrit: May 22, 2002
Messages: 181
De: France - Grenoble
Posté le: 06-09-2002 à 18:42  | N° d'ordre sur la page en cours : 11 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 11 / 16
Pour la fièvre on n'en connait pas toujours l'origine et pourtant on prend de l'aspirine !
Alors quand il y a dépression, pourquoi ne peut-on pas prendre des médocs ? c'est aussi une maladie, on sait qu'il y a des trucs au niveau des neurones et des neurotransmetteurs et tout et tout, il peut il y avoir un disfonctionnement passager, non ? (peut-être que c'est dû à la claque d'hormones qu'on prend pendant et après une grossesse ??? )
Tout comme un inflammation se soigne, une dépression aussi ...
Mais je suis d'accord avec vous, il faire attention à la dépendance aux médocs, et personnellement si je peux éviter d'en prendre je le fais ...
et ce n'est pas parce que tu sais pourquoi tu as mal que ça fait moins mal ... non ?


_________________
Bidite

- Clervie née le 8 avril 2002 -


  Voir le Profil de Bidite        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Christian

Cliquez ici pour poster un message privé à Christian

Inscrit: May 12, 2002
Messages: 20
Posté le: 06-09-2002 à 22:15  | N° d'ordre sur la page en cours : 12 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 12 / 16
Et pourquoi pas les deux ?

Pour traiter le coup de blues ponctuel dans la journée, les anxiolytiques, qui possèdent un effet très rapide. Les anti-dépresseurs, eux, nécessitent une dizaine de jours avant de produire leurs effets et sont un traitement de longue haleine; surtout leurs effets secondaires (sécheresse de la bouche, risque de glaucome, diminution de libido) sont loin d'être négligeables.

Quant à la thérapie elle peut être associée ou non à ces psychotropes; elle, par contre, fait ressortir le patient comme sujet de son histoire, et non pas seulement comme objet traité chimiquement. PAr l'expression ("ex- pression", c'est à la fois rendre ancien et mettre à l'extérieur cette pression) de ces non -dits anciens qui remontent un jour et conduisent à la spirale dépressive. Il s'agit surtout, davantage que connaître l'origine de nos maux (et alors en effet, s'en porterait-on mieux pour autant?), de donner du sens à nos mots, à nos actes, par un cheminement long, parfois régressif, non linéaire, pour COMPRENDRE (prendre avec soi) notre symptôme.

Si la théorie ne m'est pas étrangère, je parle ici surtout de pratique personnelle : donc in fine le conseil que je donnerais à Valérie et bennypil, c'est de consulter plutôt un psychiatre qu'un gynéco pour ce type de problèmes ...
_________________
http://www.votresiteperso.com
(site d'accompagnement interactif de l'ouvrage de même titre)


  Voir le Profil de Christian   Email Christian   Voir le site web de Christian      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
le mérou

Cliquez ici pour poster un message privé à le mérou

Inscrit: Jan 17, 2002
Messages: 89
Posté le: 09-09-2002 à 23:53  | N° d'ordre sur la page en cours : 13 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 13 / 16
bonsoir,

je réctifie un peu le tir.
Je n'ai pas voulu laisse entendre que les médicaments agissant sur l'humeur ou le comportement étaient à proscrire. Ce que je dénonçais, c'était le raccourci maladroit de cet article (son auteur ou le journaliste)qui tendait à réduire le traitement de la dépression post natale par médication.

les anxiolytiques, anti dépresseur, IMAO et autres ont leur utilité dans certains cas en plus d'un suivi thérapeutique adapté.
Il n'y a pas, à mon sens, de solution unique aux troubles cognitifs ou affectifs.

Concernant Valérie qui, je l'espère, commence à sortir du creux de la vague ( ), si j'ai un conseil à lui donner, c'est de "laisser le temps faire son travail", en étant accompagné pendant ce moment délicat.
la nuance est là...
Etre accompagné signifie trouver une personne formée à l'écoute, afin de pouvoir voir soulager serreinement.
Christian parle de psychiatre, c'est une option en effet. J'aurai tendance à proposer un psychologue, avec des consultations régulières chez votre médecin, votre gynéco, votre sage femme... pour tout ce qui concerne l'aspect "physique" des suites d'accouchement
Vous pouvez en consulter dans les CMP(systématique), les hopitaux (plus rare), ou en privé. Le psychiatre est un médecin et pourra vous faire une feuille de soin, ce que le psychologue ne peux (pas encore ) faire.
C'est un détail à ne pas négliger, évidemment .
Mais là je vais plus être objectif, je défends mon beurre, puisque je suis psychologue.

Sérieusement, à toi de choisir avant tout une personne avec qui tu puisses parler simplement et librement, peut importe son cursus, du moment qu'il en a un.
et il n'y a que les psychiatres et les psychologues qui en ont un.

Bon courrage et passe nous faire un petit coucou



[ Ce message a été modifié par: le mérou le 09-09-2002 à 23:54 ]


  Voir le Profil de le mérou      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Valérie

Cliquez ici pour poster un message privé à Valérie

Inscrit: Jan 01, 2002
Messages: 2868
De: Calvados
Posté le: 10-09-2002 à 09:41  | N° d'ordre sur la page en cours : 14 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 14 / 16
Quote:

Le 09-09-2002 à 23:53, le mérou a écrit:
bonsoir,

Concernant Valérie qui, je l'espère, commence à sortir du creux de la vague ( ), si j'ai un conseil à lui donner, c'est de "laisser le temps faire son travail", en étant accompagné pendant ce moment délicat.
la nuance est là...


Bon courrage et passe nous faire un petit coucou





J'ai déserté volontairement ce topic que j'aurais bien supprimé si je l'avais pu car mon intention n'était pas générer de guerre de méthodes et c'est un peu ce qui s'est passé à mon grand regret , moi c'était le thème que je souhaitais aborder, et je voulais juste qu'on en évoque la possibilité, ça n'arrive pas à tout le monde mais ça peut arriver. Et je peux confirmer que dans les établissements, les états d'âme de la maman ne sont pas pris en considération (tout dépend des établissements bien entendu, mais ce qui devrait être une généralité demeure sans doute encore qu'une exception ). Mes trois semaines d'hospitalisation ont été épouvantables d'un point de vue psychologique, personne ne s'est posé la question du pourquoi ma poche s'était rompue, personne ne m'a prévenue de comment allaient se passer les premiers jours avec mon bébé non prématuré médicalement parlant mais qui l'était dans son développement propre, des difficultés qu'il fallait s'attendre à rencontrer. Je me suis donc retrouvée seule avec ma culpabilité complètement désarmée face à ce bébé si fragile que je n'assumais pas psychologiquement. Je l'avais rejeté et mon corps l'avait en quelque sorte expulsé quelques semaines après un deuil que je n'avais pas encore fait.
Je n'osais pas le toucher, quand il fallait le sortir de sa couveuse, c'était une véritable épreuve de force, mes mouvements étaient nerveux, le deuxième jour j'ai même refusé de lui donner son bain tellement je tremblais de tous mes membres et que je me sentais incapable de lui faire ses soins. Chaque étape franchie (comme la sortie de la couveuse) appelait un recul dans son développement et provoquait chez moi un effondrement, à ce moment-là le personnel a dit qu'il fallait que je me repose et on a commencé à me donner les fameux médicaments et on a emmené Corentin. Quand je suis sortie d'ailleurs on m'en a prescrit un flacon que je n'ai jamais pris, heureusement sans doute parce que lorsque j'ai lu la notice j'ai été effarée qu'on m'ait laissée rentrer chez moi avec ça sans aucun suivi approprié en raison des risques d'accoutumance et de sevrage ou encore d'absorption massive.
Pendant ces trois semaines, j'aurais eu le temps de consulter quelqu'un d'approprié à mon cas, on ne guérit pas le chagrin, on n'oublie jamais ceux qu'on a aimés mais on aurait pu m'aider à accepter.
Mon problème aujourd'hui est que ma souffrance est toujours présente au fond de moi, je ne veux plus en parler parce qu'après trois mois il faut bien passer à autre choses mais mon inconscient me ramène ces événements certaines nuits, j'essaie de changer l'histoire, mais elle se termine toujours de la même façon. Et au petit matin, ma tristesse s'agrandit puisque j'ai tout tenté et j'ai lamentablement échoué.


_________________
Valérie et sa tribu
Audrey (07-01-97 née à 40SA) Corentin (18-06-02 né à 36SA) Vincent (07-06-03 né à 36SA)


  Voir le Profil de Valérie   Email Valérie        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Bidite

Cliquez ici pour poster un message privé à Bidite

Inscrit: May 22, 2002
Messages: 181
De: France - Grenoble
Posté le: 10-09-2002 à 10:47  | N° d'ordre sur la page en cours : 15 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 15 / 16
Coucou Valérie
Je t'admire beaucoup Valérie, je trouve que tu as beaucoup de recul et d'analyse sur ces événements difficiles que tu as vécus ces derniers mois... il en faut du courage ...
peut-être que cela t'aide d'écrire ... mais nous ne sommes pas médecins ... et je crois qu'un psychiatre serait plus à même de t'aider ...
as-tu aussi regardé du côté des PMI ?



_________________
Bidite

- Clervie née le 8 avril 2002 -


  Voir le Profil de Bidite        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Forum Bébé arrive ! » » S'occuper de Bébé » » Dépression post-natale Posts récents

Aller directement à la page : ( 1 | 2 Page suivante )
Poster un nouveau sujet dans cette section.   Répondre à ce sujet.
Fermer ce Sujet Sticker ce topic Déplacer ce Sujet Effacer ce Sujet Fixer ce topic à résolu (OK)